Actus

Current shift, une exposition à ne pas manquer !

Le château d’eau accueille actuellement l’exposition “Current shift” (changement de courant) de Jon Uriarte. Nous vous conseillons cette exposition qui vous fera prendre un recul considérable quant à notre société. Elle sera présente jusqu’au 23 juin !

L’idée du jeune curateur espagnol Jon Uriarte était de mener un projet conciliant l’eau et la photographie puisque ce sont là les grandes lignes symboliques du Château d’eau lui-même qui a diffusé ces deux éléments tout au long de son histoire. En effet, le Château d’Eau a commencé à filtrer et à distribuer l’eau potable de la Garonne à travers 90 fontaines publiques de Toulouse dix ans avant que la photographie ne soit présentée publiquement comme une nouvelle technologie. C’est en 1974 que la tour emblématique a été reconfigurée en galerie de photographie devenant ainsi l’une des premières institutions au monde à se consacrer à la photographie. Les images sont alors venues remplacer l’eau comme source de distribution aux habitants !

L’exposition est composée d’ensembles inédits réalisés par les artistes émergents du Projet Parallel. Parallel est une plateforme qui réunit des organisations créatives européennes engagées dans la promotion des échanges interculturels afin d’ouvrir de nouvelles voies dans la photographie contemporaine. De plus, l’exposition est soutenue par le Ministère de la culture – DRAC Occitanie et la La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Vous rencontrerez les travaux de Diogo Bento, Cihad Caner, Garrett Grove, Dries Lips, Marie Lukasiewicz et Jessica Wolfelsperger qui utilisent leurs créations pour critiquer les actions de notre société sur l’eau. L’impact environnemental, économique, social et culturel que la mer et les images ont ainsi sur la société contemporaine sont représentées par le travail de ces artistes. 

Ainsi, ils apportent un nouveau regard sur l’eau, en l’occurrence la mer, généralement vue comme un espace naturel rempli de bienfaits, mais venue à être comprise comme un espace aux dangers environnementaux multiples. Parallèlement, ils exposent leurs travaux sur l’évolution de la pratique de la photographie : de statut d’outil révolutionnaire dans la fonction de documentation à celui de média lambda avec lequel la société du XXIe siècle communique.

Ces œuvres expérimentent d’ailleurs les pratiques de la représentation, leur installation vise à innover dans les possibilités d’exposition du Château d’Eau, en variant à la fois avec ses installations intérieures et extérieures.

Pour plus d’information sur cette exposition, vous pouvez visionner cette vidéo.

Texte by Maïlys Llinas
Photos by Agence Novo et Le Château d’eau 
Site by Agence Novo