A découvrirHistoire

Grande rue et église Saint-Nicolas

Grande rue et église Saint-Nicolas

La rue Saint-Nicolas constitue l’axe historique du quartier Saint-Cyprien. Elle a longtemps été la grande voie de communication entre le quartier et le cœur de ville, dans le prolongement de l’ancien pont de la Daurade.

Jusqu’au XVIe siècle, les habitations se concentrent entre le pont couvert de la Daurade, aujourd’hui disparu, et l’église Saint-Nicolas. Plusieurs fois détruite et reconstruite, celle-ci adopte sa forme actuelle en 1300 où elle devient un exemple typique du gothique méridional. Parmi ses éléments remarquables, le tympan du portail représente l’adoration des mages. Le clocher octogonal est semblable à ceux de la basilique Saint-Sernin et du couvent des Jacobins, avec son arc en mitres d’évêques. Saint Nicolas est le protecteur de ceux qui « vont par eaux et craignent naufrage », et il aura eu fort à faire à Saint-Cyprien lors de la grande inondation de 1875. Les plaques sur les murs de l’église conservent le souvenir du niveau que l’eau avait atteint dans le quartier.

À la fin du XVIe siècle, Saint-Cyprien se transforme : le Pont-Neuf est ouvert à la circulation et on perce la future rue de la République. La rue Saint-Nicolas cesse d’être l’axe principal du quartier.

Texte : Viviane Bergue
Photos : Archives de Toulouse
Site: Agence Novo