Actus

Le musée de l’affiche expose Cappiello

Le MATOU, le seul musée de l’affiche publicitaire en France, situé en plein coeur du quartier Saint Cyprien, expose en ce moment et jusqu’au 5 Janvier les oeuvres de l’artiste et publicitaire de renom Leonetto Cappiello.

Leonetto Cappiello, né le 6 avril 1875 et décédé le 2 février 1942, est un artiste aux multiples facettes : peintre, illustrateur, caricaturiste et publicitaire, de nationalité italienne et naturalisé français. Il commence sa carrière à Paris en 1896 comme dessinateur humoriste, collabore avec de nombreux journaux, dont Le Rire, Le Sourire, L’Assiette au beurre ou encore Le Cri de Paris. Un an plus tard, en 1899, il obtient un énorme succès en publiant un album, “Nos actrices, portraits synthétiques”, édité par La Revue Blanche.

Sa carrière en tant qu’affichiste publicitaire ne débutera qu’en 1900 lorsqu’il signera son premier contrat avec l’imprimeur-éditeur P. Vercasson. Il restera fidèle à l’établissement Vercasson pour qui il travaillera pendant vingt années de créations colorées pendant lesquelles il réalisera ses affiches les plus célèbres : Cachou Lajaunie, Chocolat Klaus, Thermogène, (etc.) ainsi que la célèbre campagne Je ne fume que le Nil, pour la marque de papier à cigarette éponyme.

Bien que ces premières affiches témoignent de l’influence de Toulouse-Lautrec, Leonetto Cappiello se créera très vite un style unique. Il sera le premier à affirmer l’idée d’une affiche en elle-même, l’un des seuls à proposer de vendre un produit avec un visuel ou celui-ci n’apparaît pas. Ses personnages en couleurs, son style emprunté aussi bien à la commedia dell’arte qu’au trait japonais et ses compositions en arabesque le démarquent vite des autres affichistes de son époque.

Précurseur, pionnier, Cappiello invente l’image de marque avant l’heure, est légitimement considéré comme le père de l’affiche moderne et comme le rénovateur de l’affiche française. En près de quarante années et 2 000 affiches, il a laissé une empreinte essentielle dans l’histoire de l’art publicitaire.

Le musée de l’affiche du quartier Saint Cyprien rassemble en son sein une collection unique de près de 20 000 affiches publicitaires. À travers ses trois à quatre expositions temporaires annuelles, le MATOU nous fait découvrir ses trésors exceptionnels. Lors de ces expositions, la petite salle dédiée à l’art populaire met en lumière les plus belles pièces d’un artiste, d’une époque ou d’un mouvement, à travers une sélection d’une trentaine d’oeuvres. La mission de ce musée singulier repose essentiellement sur la conservation des quelques 200 000 documents qu’il a à sa charge, parmi lesquels se trouvent quatorze créations de Toulouse-Lautrec.

L’exposition des oeuvres de Leonetto Cappiello, débutée le 7 mai, prendra fin le 5 Janvier de l’année 2020. À noter que le 6 Décembre, de 18h30 à 20h30, se tiendra la Conférence “Découvrir la lithographie” par Philippe Parage, suivie de la visite de l’exposition. Imprimeur lithographe, Philippe Parage expliquera les spécificités de cette technique, employée pour la réalisation des affiches publicitaires jusque dans les années 1960.

 

Informations pratiques : 

Exposition Cappiello :

7 mai 2019 au 5 janvier 2020

Mardi au dimanche de 10h à 18h

Tarif adulte 2,00€ (min), 4,00€ (max). Gratuit – de 18 ans

Mi-journée 2 € pour toute entrée entre 12h et 13h30

 

Conférence de Philippe Parage :

Vendredi 6 décembre, 18h30 

Tarif unique de 10€

Sur réservation auprès de Caroline Garric, caroline.garric@mairie-toulouse.fr

Texte by Alicia Lesne
Site by Agence Novo

Crédit Photo : Shutterstock