Actus

Le projet Canopée sur la Place Jean Diebold

Le maire de quartier Bertrand Serp l’a annoncé dans le magazine de la Mairie de Toulouse, le quartier Saint-Cyprien va être au cœur d’un projet expérimental qui propose la végétalisation comme solution à la pollution des zones urbaines et au réchauffement de l’atmosphère lié à l’augmentation des zones bétonnées. Porté par la start-up Urban Canopee, un projet ambitieux propose de lutter contre ces phénomènes responsables à plus grande échelle du réchauffement climatique.

Sur la Place Jean Diebold, seront installées 3 corolles végétales. Il s’agit de structures connectées en matériaux composite, sur lesquelles sont greffés des couverts végétaux, pour à la fois créer des îlots de fraicheur et lutter contre les méfaits du réchauffement, contribuer à une plus importante absorption du CO2 lié à la pollution, mieux drainer les eaux pluviales et éviter les rétentions d’eau.

Des chiffres alarmants

Sur le site de Urban Canopee, des chiffres retiennent notre attention, notamment ceux qui concernent l’accélération du phénomène de réchauffement climatique. Ainsi, il nous est rappelé que 75% de la pollution sera citadine en 2050 et le raccourci est vite fait. Les mesures prises dans les villes joueront un rôle majeur dans la lutte cotre le réchauffement. Lors de pics de chaleur, la température peut être accrue de 7 à 12 degrés à cause de la formation d’îlots de chaleur urbains, notamment dans les zones bétonnées. 75% des moineaux (pas moins de 3 sur 4) ont disparu à Paris lors des 13 dernières années. Et chaque année, 2,9 millions de personnes meurent prématurément à cause de la pollution.

Une irrigation autonome et connectée

Grâce à un système déposé, nommé ©Sensopee par ses créateurs, les unités végétalisées sont autonomes en eau et en électricité. La mesure en continue de données (température, hygrométrie, particules, présence de biodiversité…)  permet non seulement de réduire la maintenance, mais surtout d’étudier de nombreux phénomènes.

Des structures adaptables et discrètes

Ces structures en matériaux composites son plus durables que le métal et résistent mieux aux intempéries. Imitant le principe de l’arbre, leur emprise au sol est limitée et elle s’élargissent en hauteur pour créer des îlots de fraicheur. Par ruissellement, leur forme permet de récupérer les eaux de pluie pour limiter les phénomènes de rétention d’eau lors d’épisodes pluvieux.

Texte : FD

Photos : © Urban Canopee

Comment s'y rendre ?

Métro

Ligne A - St-Cyprien

Contact

Place Jean Diebold, 31300 Toulouse