Actus

Saint Cyprien croule sous les demandes de logements sociaux

Selon un rapport du DAL 31, le quartier se trouve dans le top ten des quartiers les plus recherchés ; et ne parvient plus à absorber cette demande.

Le DAL 31 a mis la main sur les données statistiques de la métropole toulousaine, et en a fait un rapport. Rapport sur “la politique du logement à Toulouse Métropole”, publié cette semaine par cette association qui milite pour le droit au logement. Selon elle, on compte aujourd’hui 54 200 logements sociaux dans la métropole toulousaine, et moins d’un dixième à Saint Cyprien. Or, comme les quartiers Compans-Caffarelli, Patte d’Oie, Cartoucherie-Fontaine, Saint-Aubin, Jean-Jaurès, Capitole, Carmes, Saint-Sernin et Concorde, le nôtre est très recherché. Ce qui crée un déséquilibre important, et sans précédent.

Trop de demandes, peu d’élus

«Le nombre de demandes de logement HLM a subi une augmentation de 13 % en seulement un an » précise le DAL, qui souligne, par ailleurs, que les écarts entre les ressources des demandeurs et celles réclamées par les attributaires ne font que se creuser. Autrement dit : les plus pauvres ne se voient quasiment jamais attribuer un logement en centre-ville. Ils sont logés, bien souvent, en périphérie de la ville, et ne parviennent plus à vivre Saint Cyprien, un quartier qui jusque là avait pourtant accueilli des générations de familles modestes. Gentryfication oblige.

Crédits photo : Studio Le Carré

Texte: Milia Legasa