Actus

Une performance artistique double et immanquable aux Abattoirs !

Dora García, artiste contemporaine espagnole, a été invitée à prendre la direction artistique de l’opéra The Plague qui avait été composé par Roberto Gerhard. Cette célèbre oeuvre est inspirée de La Peste de Camus paru en 1947 et c’est ainsi que Dora García se lance dans la dissection de ce célèbre roman !

L’exposition que nous vous proposons de voir est plus qu’une simple exposition, il s’agit d’un spectacle, d’une performance qui mêle peinture et arts de la scène !

En effet, l’œuvre “The Plague” de Dora García est composée à la fois d’un dessin au sol “The Plague’s Wheel”, un diagramme du roman de Camus aux airs d’une roue (« wheel » en anglais) et d’une séquence performée activant le dessin, “The Drawing on the Floor : A Monologue”, mis en scène par James Borniche. Cette séquence performée anime ainsi le dessin au sol de Dora situé à l’entrée de l’exposition.

Dans cette oeuvre, la maladie qu’est la peste apparaît comme une métaphore historique et politique, tous les habitants sont entraînés dans ces malheurs que peuvent être le totalitarisme, le fascisme, la guerre ou plus globalement la privation de liberté, et chacun y trouve son rôle (les profiteurs, les valeureux, les résistants…). Il s’agit d’une véritable réflexion humaine, ce fléau qu’est la maladie « (nous) confronte à l’absurdité de (notre) existence et à la précarité de la condition humaine » – Albert Camus.

Geoffrey Carey joue “The Drawing on the floor : A Monolgue”, dans la galerie ProjectSD, Barcelone, septembre 2018 – Photo de Roberto Ruiz

Dora García :

Dora suit des études d’arts plastiques en Espagne, puis à la Rijksakademie d’Amsterdam entre la fin des années 1980 et les années 1990.

Son œuvre se fonde sur l’utilisation de différents dispositifs et formes de représentations : principalement des archives, films, performances, et dessins.

L’artiste mêle littérature, poésie, psychanalyse et représentation plastique dans son travail. Et elle mène une réflexion basée sur ses observations de problèmes d’ordre individuel, social et politique. Elle va également plus loin en questionnant la nature de la relation entre l’artiste et le public au travers d’œuvres d’art s’inscrivant dans une idée d’ouverture.

Elle a participé, entre autres, à Munster Sculpture Projects 2007, Documenta 13 (2012), Biennale de Lyon 2009, Biennale de Venice 2011, 2013, 2015. Elle a présenté son travail dans une exposition individuelle au MNCARS, Madrid, au 2018.

James Borniche :

James Borniche est comédien et metteur en scène. Il commence sa formation d’acteur à la classe libre du Cours Florent en 2012 et entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique en 2014.

Il met en scène Rêves de Wajdi Mouawad en 2012 et ADN de Dennis Kelly en 2014 notamment avec le collectif La Cantine dont il est co-fondateur et avec lequel il joue d’autres spectacles dont Woyzeck de Büchner, Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst, et plus récemment Les Peintres au charbon de Lee Hall mis en scène par Marc Delva au Théâtre 13, vivement salué par la critique. Dernièrement, il a joué dans Les Soldats de Lenz mis en scène par Anne-Laure Liégeois et dans Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche mis en scène par Laurent Fréchuret au Théâtre du Rond-Point et en tournée.

Cette performance est sa deuxième collaboration avec Dora García avec qui il avait déjà fait la performance Outrage au public pour la galerie Michel Rein à l’occasion de l’ouverture de la FIAC 2015.

N’hésitez plus et venez admirer cette incroyable performance aux Abattoirs le jeudi 4 juillet à 18h30 ! 

Informations pratiques :
Jeudi 4 juillet à 18h30
Entrée libre
Musée des Abattoirs : 76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse

Texte by Maïlys Llinas
Photos by Le musée des Abattoirs et Agence Novo
Site by Agence Novo

Comment s'y rendre ?

Adresse

76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse