Non classé

Une nouvelle aide pour les petits commerces annoncée cet été

Objectif : compenser de nouveau les effets désastreux des manifestations des gilets jaunes sur le commerce en ville. Huit mois après avoir débloqué une première enveloppe d’aide, la Région Occitanie annonce de nouveau vouloir mettre la main au portefeuille pour aider les petits commerçants impactés par le mouvement des jaunes.

Une aide pour ceux qui ont perdu de l’argent dans la bataille. Sous la forme d’une subvention allant jusqu’à 15 000€, ce dispositif s’adresse aux entreprises de moins de 50 salariés ayant subi une perte minimale de 15% de chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. Autrement dit, il va falloir prouver que vous avez été impacté financièrement, pour bénéficier de ce nouveau coup de pouce

Une aide qui se veut adaptée aux conséquences réelles du mouvement

La présidente de Région a été très claire sur ce point : si la Région propose de nouveau une aide 8 mois après, c’est bien parce-que le Conseil Régional n’avait pas prévu, au départ, que le mouvement s’inscrirait à ce point dans le temps. Ainsi a-t-elle expliqué, le 1è juillet dernier : « Les premières aides que nous avions mises en place étaient adaptées si les manifestations n’avaient pas autant duré. Il faut être clair. Cela fait huit mois que ces manifestations durent, il y a des pertes financières significatives ». La présidente de région, qui a par ailleurs indiqué que cette subvention était une aide à la trésorerie et qu’elle avait été mise en place en concertation avec les associations de commerçants et avec les chambres consulaires.

 Les commerçants de Saint-Cyprien peuvent y prétendre

Les dégradations et les conséquences se sont surtout faites ressentir du côté de l’Avenue Etienne Billières dans le quartier. Le gros des dégâts, on s’en souvient, ayant eu lieu le samedi 8 décembre à Saint-Cyprien. Certains commerces ont eu du mal à se relever ; et à l’heure des comptes, feront peut-être partie des potentiels bénéficiaires de cette aide. Une aide bienvenue en tous cas d’après Jean-Marc Martinez, président de la fédération des commerçants de Toulouse, qui souligne que « C’est la première fois qu’une institution décide de faire une aide directe aux commerçants », et qui précise : « c’est quelque chose de super ! ».