Actus

Vous avez été victime du casseur de rétros ? Voici la marche à suivre.

Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi, le 7 et le 8 octobre. Un homme, manifestement ivre s’en est pris à plusieurs voitures. Au moins six rétroviseurs cassés ont été recensés, peut-être plus.

Et vous faites peut-être partie des victimes ? Ou bien avez-vous vu le casseur œuvrer ? En tous cas, on ignore encore les motifs qui ont poussé cet homme à s’en prendre aux véhicules garés dans le quartier Saint-Cyprien. Ce qui est sûr c’est qu’il a cassé une demi-douzaine de rétros, sur des voitures qui stationnaient rue du Pont-Saint-Pierre. Le jeune homme les a brisés à coups de pieds et de poings.

Un coup de colère qui coûte cher

Si la surprise a été de taille pour les riverains garés là cette nuit-là, la sienne a dû l’être tout autant en apprenant que ces agissements avaient tous été filmés !

L’homme, âgé de 21 ans, a très vite été reconnu grâce aux caméras de vidéosurveillance, et très vite interpellé par les forces de l’ordre.

Reste des rétros à réparer…

Or, ça ne va pas être facile! Dans les faits, les assurances remboursent difficilement les rétroviseurs cassés. Ceux qui ont souscrit à une assurance “tous risques” devraient néanmoins plus facilement obtenir un remboursement intégral.

Un espoir persiste cependant pour les riverains de la rue du Pont Saint Pierre : lorsque le malfaiteur a été identifié, il est plus facile de se faire payer les frais de remplacement du rétroviseur cassé. Autrement dit : si l’acte de vandalisme est prouvé et le vandale interpellé, vous avez davantage de chances d’être remboursés.

D’où l’intérêt de porter plainte si vous faites partie des victimes, d’autant plus que conduire une voiture avec un rétroviseur cassé est illégal et passible d’une amende. L’homme ne s’en est pris qu’à un seul côté du trottoir, mais sachez que : si c’est votre rétroviseur gauche qui est cassé, vous n’avez pas le droit de le maintenir hors d’état de fonctionner. Vous ne pouvez pas circuler avec le rétroviseur du conducteur cassé. En revanche, les lois sont plus floues et la tolérance davantage de mise si c’est le rétroviseur droit qui est concerné.

 

Texte by Milia Legasa