Actus

L’Orchestre du Capitole sur la Prairie de Filtres

Après Rio Loco, la Prairie des Filtres semble ne pas avoir quitté ses apparats de fêtes. Grues et échafaudages sont sur le départ et les préparatifs touchent à leur fin. La Prairie des Filtres est prête à accueillir un autre événement de taille. Lundi 9 juillet, l’Orchestre du Capitole de Toulouse s’y produira à partir de 21h. Un rendez-vous populaire et entièrement gratuit.

Cela fait 10 ans que les bords de Garonne n’ont pas vu un concert de musique symphonique en plein air. Mais au-delà du caractère exceptionnel de l’événement, c’est une occasion unique que propose la Mairie de Toulouse. Celle de découvrir la musique classique pour les novices, mais aussi un rendez-vous inattendu, pour les habituées des opéras qui pourront apprécier un orchestre de renommée internationale qui s’exporte dans le monde entier dans un cadre de rêve, en bord de Garonne…

De Bizet à Brahms, en passant par Stravinsky ou Bernstein, l’orchestre du Capitole propose un voyage à travers une sélection de classiques incontournables. Du flamboyant ballet russe « L’Oiseau de feu » à « l’apprenti Sorcier » rendu populaire par « Fantasia » de Walt Disney, ou des œuvres plus récentes comme « West Side Story », la programmation affiche une grande diversité.

Le chef d’orchestre Israélien, Lahav Shani, jeune prodige de 29 ans promis à la direction de l’orchestre philharmonique d’Israël, dirigera les 120 musiciens du Capitole dont il est l’invité. Ce n’est pas une première pour lui, car il a déjà dirigé cet orchestre précédemment, notamment à la Halle aux Grains sur «Rhapsody in blue» de George Gershwin.

Ce concert exceptionnel inaugure le festival « Toulouse d’Été » et du même coup, célèbre l’Euro Science Festival Forum (ESOF).

Concernant l’ESOF, cette année, en 2018, Toulouse a reçu le label de « Citée Européenne de la science ». Après Copenhague et Manchester, elle est la première ville française à recevoir cette distinction et à accueillir ce congrès de niveau mondial. Des sommités du monde scientifique, des chercheurs du monde entier participeront à ce forum.

Pour en revenir au festival dont le concert de dimanche sera le coup d’envoi : « Toulouse d’Été » défend une programmation musicale exigeante sous l’impulsion d’Alain Lacroix, directeur artistique de l’événement, et rend hommage à notre patrimoine au travers des lieux choisis dans la ville. Ce parcours musical est un prétexte à la danse et au voyage. Vers l’Espagne, l’Argentine, l‘Italie… et de la danse, il y en aura, la rumba, le tango, le flamenco… dans des endroits propices à la fête et à la culture comme la cinémathèque de Toulouse, Les Jacobins, l’Espace Job, la médiathèque José Cabanis ou encore le plus récent Métronum à Borderouge. Parmi ces lieux mis à l’honneur, certains sont dans notre quartier Saint-Cyprien, ce sera la Prairie des Filtres bien-sûr, mais aussi le Parc Raymond VI. Du 9 au 22 juillet, le cœur des nuits estivales toulousaines battra au tempo des musiques d’Amérique et d’Europe du sud.

Nous ne manquerons pas de vous parler, dans de prochains sujets, des soirées que le quartier Saint-Cyprien accueillera tout au long du festival Toulouse d’Été. En attendant, n’hésitez pas à consulter notre agenda, et n’oubliez pas, notre journal est le vôtre, si des événements ont échappé à notre vigilance, n’hésitez pas à nous contacter par mail.

 

 

 

 

 

Texte : FD

Photo : FD

Comment s'y rendre ?

Métro

Ligne A - Saint-Cyprien République

Horaires

À partir de 21h